Odmiana “aller”

Czasownik aller jest jedynym czasownikiem z końcówką -er którego odmiana jest całkowicie nieregularna, aczkolwiek również bardzo potrzebnym z wielu względów. Jest czasownikiem na którym budowana jest struktura zdaniowa “futur proche“, jest też używany jako uniwersalny czasownik ruchu (iść), na podobieństwo angielskiego czasownika “to go“.

Odmiana aller

Składnia :

  • aller + czasownik : Je vais travailler.
  • aller + à + miejsce : Je vais au travail.
  • aller + de + miejsce : Je vais de la maison.
  • aller + chez + osoba : Je vais chez mon ami.
  • aller + de chez + osoba : Je vais de chez mon amie.
  • Se mouvoir d’un lieu vers un autre, s’y rendre : Aller à pied chez soi. Aller à Brest.
  • Se déplacer pour accomplir une action, pour rendre visite à quelqu’un : Aller dîner en ville. Aller chez le coiffeur.
  • En parlant d’une voie, d’un moyen de transport, avoir telle destination, conduire, mener : Cette route va à Lyon.
  • Être dans tel état de santé, se porter : Comment allez-vous ? Je vais bien.
  • Fonctionner, marcher : Cette montre va bien. Les affaires vont mal.
  • Convenir plus ou moins bien à quelqu’un, l’arranger en parlant de quelque chose (abstrait) ; être seyant en parlant d’un vêtement, d’une coiffure : Cette jupe vous va très bien.
  • Être dans un rapport d’harmonie avec quelque chose, s’accorder : Ce rouge va bien avec ce bleu.
  • Être sur le point de (futur proche) : Je vais aller chercher le journal.
  • Aller en, aller + participe présent, indique le progressif : Le mal va en augmentant, allait augmentant.
  • Aller et venir, marcher en long et en large.
  • Aller sur tel âge, en approcher.
  • Aller trop loin, y aller fort, exagérer.
  • Ça va (comme ça) !, cela suffit, c’est assez !
  • Ça va de soi, il va de soi que, ça va sans dire, il va sans dire que, c’est évident, il est évident que.
  • Il en va de même pour, la situation est la même pour.
  • Il y va de, ce qui est en jeu, c’est.
  • Ne pas aller sans, être inséparable.
  • Rien ne va plus, formule des croupiers pour prévenir qu’aucune mise n’est plus acceptée.
  • Familier. Y aller de, engager une certaine somme ; produire quelque chose comme contribution. (→ allez !, allons !, va !.)