Odmiana “prendre”

Czasownik prendre jest czasownikiem z trzeciej grupy; w czasie teraźniejszym jego odmiana jest nieregularna w liczbie mnogiej. Jest bazą dla szeregu innych czasowników, jak między innymi apprendre, comprendre, surprendre, méprendre, reprendre.

Odmiana prendre
  • Attraper un animal, se rendre maître d’un lieu, arrêter, faire prisonnier quelqu’un : Prendre un animal au piège. L’ennemi a pris la ville frontière.
  • Voler, subtiliser ou emprunter quelque chose à quelqu’un : Qui m’a pris mon stylo ? Elle lui a pris son idée.
  • Enlever quelqu’un à l’affection de quelqu’un, d’un groupe : La mort nous l’a pris dans la fleur de l’âge.
  • Se manifester soudain chez quelqu’un : La peur le prit alors.
  • Toucher, atteindre et saisir quelque chose, avec ou sans instrument, pour le déplacer, l’utiliser, etc. : Il prit délicatement le timbre avec la pince.
  • Toucher quelque chose, quelqu’un, un animal, le saisir, le tenir, le porter, etc. : Prendre un enfant par la main, dans ses bras.
  • Adapter son comportement à l’égard de quelqu’un, avoir telle attitude par rapport à quelque chose et, en particulier, le traiter de telle ou telle manière : Prendre quelqu’un par les sentiments.
  • Emporter quelque chose, le mettre sur soi ou dans ses affaires, partir avec : Tu as pris tes papiers ?
  • Aller retrouver quelqu’un et l’emmener avec soi : Passer prendre les enfants à l’école.
  • Emmener quelqu’un avec soi : L’inspecteur de police prit trois hommes avec lui.
  • Transporter quelqu’un : Prendre un auto-stoppeur.
  • Accepter quelqu’un au sein d’un groupe, le recevoir : L’école ne prend que les élèves du quartier.
  • Recevoir quelqu’un pour un entretien, une consultation, une leçon, etc. : Le docteur m’a pris à 17 heures.
  • Utiliser un moyen de transport : Prendre le bus.
  • S’engager sur une voie de communication, dans une direction donnée : J’ai pris la première rue à droite. Prenez la direction de Lille. Il prend le chemin de l’échec.
  • Choisir quelqu’un, quelque chose, le sélectionner parmi d’autres : Quel sujet as-tu pris à l’examen ?
  • Se procurer quelque chose, en particulier l’acheter : S’arrêter pour prendre de l’essence.
  • Prélever quelque chose (matière, objet, etc.) pour l’utiliser, le consommer : Prendre 50 grammes de beurre.
  • Consommer un aliment, une boisson, un médicament, manger, boire, absorber, avaler : Prendre une pilule matin et soir.
  • Occuper, nécessiter tant d’espace, de temps ou accaparer le temps, l’énergie, les forces de quelqu’un : C’est un travail qui prend trop de temps.
  • Occuper le temps de quelqu’un : Ses nouvelles fonctions le prennent beaucoup.
  • Se faire donner, faire en sorte d’avoir quelque chose ou en bénéficier de droit : Prendre des vacances.
  • Relever, noter les dimensions, les mesures de quelque chose : Prendre la dimension d’une pièce.
  • Recevoir quelque chose de quelqu’un, se le faire donner : Prendre un avis auprès des spécialistes.
  • Accepter quelque chose : Prenez cet argent, je vous en prie.
  • Faire payer, exiger tel prix, tel tarif : Coiffeur qui ne prend pas cher.
  • Recevoir un coup, un choc, un projectile ; être atteint par un mal ; faire l’objet d’une vive réprimande, d’une critique, etc. : Prendre une gifle.
  • Recevoir quelque chose, l’accepter, l’entendre, l’interpréter de telle manière : Il prend tout au tragique.
  • Se laisser atteindre, gagner, traiter par quelque chose, en recevoir les effets : Prendre le soleil.
  • Considérer quelqu’un, quelque chose comme étant tels, en particulier en se trompant : Je vous ai pris pour votre frère.
  • Considérer, envisager quelque chose, quelqu’un comme : Prends cette maison comme repère.
  • Choisir quelqu’un pour une fonction : Prendre un avocat. Prendre un amant.
  • Surprendre quelqu’un en train de commettre une faute : On ne l’a jamais pris en faute.
  • Pincer quelque chose, le coincer dans quelque chose : J’ai pris mon manteau dans la portière.
  • Défier quelqu’un à un jeu : Je te prends aux échecs.
  • À tout prendre, en considérant bien la chose, somme toute.
  • Familier. Ça me prend la tête, cela m’énerve, m’exaspère.
  • C’est à prendre ou à laisser, il vous faut accepter mes conditions ou renoncer.
  • Il y a à prendre et à laisser, il y a du bon et du mauvais, du vrai et du faux.
  • Familier. Je vous y prends, je constate que vous êtes en défaut.
  • Le prendre sur tel ton, de haut, etc., réagir d’une certaine manière, en particulier dédaigneuse, méprisante.
  • On ne m’y prendra plus, je ne recommencerai pas dans les mêmes conditions, je ne me laisserai plus tromper.
  • Où avez-vous pris que… ?, d’où sortez-vous cette information erronée, stupide ?
  • Pour qui me prenez-vous ?, vous vous trompez sur ma personne, et en particulier je suis au-dessus de ce que vous pensez.
  • Prendre la teinture, se teindre facilement.
  • Prendre l’eau, se laisser transpercer par l’eau.
  • Prendre quelqu’un à part, en privé, en tête à tête, etc., l’aborder, avoir avec lui un entretien.
  • Prendre sa place, son poste, aller les occuper.
  • Prendre sur soi, assumer la responsabilité de quelque chose, se décider à faire quelque chose de pénible.
  • Familier. Prendre une femme, la posséder sexuellement.
  • Se laisser prendre, se laisser tromper, avoir ou surprendre.